Catégories
Non classé

Cantelli – I – Debussy

La Mer – Le Martyre de Saint – Sébastien (fragments symphoniques)

English translation (downloadable pdf file): click here

Guido Cantelli (1920-1956) a montré beaucoup d’affinités avec la musique de Debussy et il en a laissé avec le Philharmonia Orchestra des enregistrements discographiques mémorables: Prélude à l’Après-Midi d’un Faune; Nocturnes (Nuages et Fêtes); La Mer; et enfin les fragments symphoniques du Martyre de Saint-Sébastien qui étaient peu joués à l’époque et plutôt considérés comme une œuvre de second ordre. C’est le disque de Cantelli qui a probablement permis à cette œuvre d’être enfin considérée à sa juste valeur.

La Mer:

Si on en croit la liste (incomplète) de ses concerts1, il a donné pour la première fois « La Mer » le 9 août 1953 avec les Wiener Philharmoniker au Festival de Salzbourg. Ensuite, il la présenta avec l’orchestre de la Scala au Festival de Lucerne (29 août), puis à Milan (7 et 9 octobre).

Ensuite, ce fut New York, pour 4 concerts successifs du New-York Philharmonic (4,5,6 et 7 mars 1954), dont le dernier, celui du dimanche a été radiodiffusé et enregistré.

En 1954, il y eut également trois concerts avec le Philharmonia (23 et 24 mai à Londres; 9 septembre à Édimbourg), ainsi que l’enregistrement pour EMI (13 et 14 septembre).

Toutes les exécutions ultérieures ont eu lieu en 1955 avec l’orchestre de la Scala au cours de deux tournées, l’une européenne (26 septembre – 6 octobre), et l’autre en Italie (5 au 16 novembre).

Concernant les concerts avec le NYPO (4-7 mars 1954), la lecture des critiques de l’époque Louis Biancolli (New York World Telegram), Olin Downes (New-York Times), Harriet Johnson (New York Post) et Virgil Thomson (New York Herald Tribune) étonne:

Pour lire ces critiques et connaitre le détail des programmes, cliquer ici:

Elles sont plutôt négatives, mais elles concernent cependant le tout premier concert, celui du jeudi 4, pour lequel le Concertmaster John Corigliano a du être remplacé à la dernière minute par l’Assistant Concertmaster Michael Rosenker. Il est fort probable que l’interprétation donnée lors du quatrième et dernier concert ait été meilleure, car à l’audition , elle compterait plutôt parmi les plus belles jamais enregistrées. Mais la lecture des articles montre que les critiques avaient une conception de l’œuvre très différente de celle du chef.

Le Martyre de Saint-Sébastien (fragments symphoniques):

Les fragments symphoniques du « Martyre » sont entrés beaucoup plus tôt dans son répertoire, à savoir le 15 janvier 1951, lors d’un concert donné au Manhattan Center avec le NBC SO.

Ensuite, en 1953, il y eut deux présentations à New York, les 12,13,14 et 15 mars avec le New York Philharmonic (NYPO), puis le NBC SO (20 décembre).

Avec le Phiharmonia Orchestra, il y eut deux concerts en 1954, le 23 mai à Londres et le 9 septembre à Édimbourg, encadrant les séances d’enregistrement des 4 et 8 juin. Laurence Lewis2 décrit l’émerveillement de tous ceux qui ont assisté à ces séances: pour le violoniste Hans Geiger: « Parmi les plus beaux sons que j’aie jamais entendus. C’était absolument fantastique, à couper le souffle »; et pour Clement Relf, bibliothécaire de l’orchestre: « Je me souviens encore des sons de l’orchestre, qui étaient merveilleux. Il sonnait comme un orgue géant ».

Par contre, l’œuvre n’a pas été inscrite à ses programmes avec l’orchestre de la Scala, mais on notera le concert du 19 septembre 1954, à la Fenice de Venise, avec l’orchestre de la RAI de Rome, la dernière fois qu’il dirige l’œuvre.

Nous disposons de cinq enregistrements, tous différents. Le tableau des minutages, qui donne certes une vision très partielle, est néanmoins éloquent:

NBC SO (15 janv. 1951) (3’18; 5’21; 5’20; 5’37) Testament, Music & Arts

NYPO (15 mars 1953) (3’25; 5’35; 5’30; 5’30) Music & Arts

NBC SO (20 déc. 1953) (3’47; 6’20; 6’20; 6’15) Andromeda

Philharmonia (4/8 juin 1954) (3’43; 6’03; 5’55; 5’40) EMI/Warner

Philharmonia (9 sept. 1954) (3’15; 5’51; 5’16; 5’20) ICA Classics

Après la vision la plus lente et la plus introspective de décembre 1953 (NBC SO), Cantelli est revenu au Festival d’Édimbourg (9 sept. 1954), aux tempi de sa toute première version!

________________________________

La Mer: New York Philharmonic Carnegie Hall 7 mars 1954

Le Martyre de Saint-Sébastien (Fragments symphoniques): NBC SO Carnegie Hall 20 décembre 1953

1,2Laurence Lewis Guido Cantelli Portrait of a Maestro publié par A.S. Barnes & Co. (1981)

Les liens de téléchargement sont dans le premier commentaire. The download links are in the first comment.

10 réponses sur « Cantelli – I – Debussy »

Thanks so much for these wonderful Cantelli recordings. The NYP ‘La Mer’ is especially hard to find. I’d not heard these two with the announcer’s introduction. Very nice transfers – – much appreciated. Burt

Ah, the wonderful world of radio broadcasts: AS Disc 548 had a 1955 performance of « La mer » credited to the orchestra of RAI Turin with timings of 8:10, 6:40, and 8:00. Was this actually the La Scala Orchestra? Lewis’ chronology mentions a tour with La Scala in 1955, but doesn’t mention RAI Turin. The same AS disc has the 20.XII.1953 NBC Symphony performance.

Diamante, a CETRA label, issued « Saint Sebastian » credited to the orchestra of RAI Rome, dated 19 December 1954, in this order:
La passion 5:06, Le bon Pasteur 4:53, La cour de Lys 3:10, Dance extatique 6:06. This concert isn’t mentioned in Lewis’ chronology either.

Cantelli conducted only three concerts with RAI Torino, namely in 1946-47:
July 26, 1646: Mozart Symphony K.200; Brahms Tragic Ov.; Ghedini Pezzoconcertante pr 2 violini e viola obbligati e orchestra; Bartok Dance Suite
Dec. 27, 1946: Beethoven Concerto n°5 Arturo Benedetti Michelangeli; Wagner Siegfrieds Rheinfahrt; Franck Variations Symphoniques Arturo Benedetti Michelangeli
Jan. 3, 1947: Rossini Siège de Corinthe Ov. ; Hindemith Mathis der Maler; Dvorak Cello Concerto Benedetto Mazzacutai; Ravel La Valse.
The performance of La Mer cannot be with RAI Torino. Does AS Disc give a precise date for the 1955 « La Mer »? La Scala is more likely of course but checking would require to have the date and location because the performances with La Scala were all given during tours.

On Dec. 19, 1954, Cantelli conducted the Verdi Requiem in Boston. There is however a performance of « Saint Sebastian » with the orchestra of RAI Roma, namely on September 19, 1954 (Venice Teatro Le Fenice). See Lewis page 136. This might be it.

May I add: Ah! the wonderful world of record labels…?

Musically yours,

C&A HD

1. La mer. AS Disc did not give a specific date, only « 1955. »

2. The Diamante-CETRA disc seems like it is taken from RAI Roma’s Sept. 19, 1954, performance at the Venice International Contemporary Music Festival. The dates in the CD booklet are different but the repertoire is the same–however, the order on the disc is different than the one Lewis gives.

3. If you’d like to confuse yourself further, the booklet suggests yet another origin: « We have here the recordings in which Cantelli conducts the RAI symphony orchestra of Rome in a concert held in the broadcasting Auditorium on April 19, 1954, and several recordings in which the great orchestral conductor is leading the NBC Symphony Orchestra… These last recordings were discovered in historical files of the Radiotelevisione Italiana and have been added to the only RAI concert which was found. » The notes, by Alfredo Mandelli, then discuss the works on the disc, and continue by referring to NBC Symphony performances of Wagner’s Rienzi Overture, Bettinelli’s Due invenzioni, and Barber’s Overture to The School for Scandal, which are not on the disc.

Any clarification from those more knowledgeable than I would be most welcome, though after a certain point, I think you can only give up and listen to the music.

As to the concert in Venice, here is the program as it appeared in « Radiocorriere » for the Sept. 24 broadcast:

Note that the Ravel work is not the same as the one mentioned by Lewis (Daphnis et Chloé Suite n°2), maybe a last minute change.

I did no find in Radiocorriere anything by Cantelli at the date of April 19, 1954.

Since recordings became public domain after 25 years in Italy, some labels (also Bruno Walter Soc) sometimes mentioned that they used « tapes recently discovered in Italy ». Whether true or not, I do not know, but it was however convenient as to the legal aspect!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.