Catégories
Non classé

Forrester – III – Mahler: Kindertotenlieder – Lieder eines fahrenden Gesellen – Munch BSO

Maureen Forrester, contralto

Boston Symphony Orchestra Charles Munch

Boston Symphony Hall – 27 décembre 1958

Les enregistrements de Maureen Forrester sont des joyaux de la discographie mahlérienne. On ne ne connait pas la raison du choix de Charles Munch pour diriger ces œuvres, car c’est quasiment la seule fois où, avec le BSO, il a abordé ce compositeur. Le fait est que le disque commercial qui en est résulté est réussi, tant du point de vue du chant que de la direction.

Dans le cadre des concerts d’abonnements à Boston, les Kindertotenlieder ne sont donnés que pour la première fois par le BSO. Auparavant, Marcia Davenport les avait chantés en 1944 avec des membres du BSO sous la direction de Bernard Zighera, et en 1949 le Festival de Tanglewood les avait programmés avec Helen Spaet sous la direction d’Howard Shanet.

Mahler avait été précédemment beaucoup plus joué à Boston qu’on ne le pense:

Symphonie n°1: Monteux (1923), Mitropoulos (1936), Burgin (1942, 1943, 1955)

Symphonie n°2: Muck (1918), Bernstein (1948, 1949, 1953)

Symphonie n°4: Burgin (1945, 1954, 1957), Walter (1947)

Symphonie n°5: Gericke (1906); Muck (1913-1915), Koussevitzky (1937, 1938, 1940), Burgin (1948, 1951)

Symphonie n°7: Koussevitzky (1948)

Symphonie n°9: Koussevitzky (1931-1933, 1936, 1941), Burgin (1952)

Das Lied von der Erde: Koussevitzky (1928, 1930, 1936,1937, 1949), Burgin (1943, 1950)

Koussevitzky n’était pas du tout répertorié comme chef mahlérien, et après lui, la direction des œuvres de Mahler a été, au cours des années cinquante, surtout confiée à Richard Burgin, le « concert-master » de l’orchestre (notamment les Lieder eines fahrenden Gesellen en 1952), plutôt qu’à des chefs invités.

Le concert du 27 décembre 1958 est la plus ancienne archive conservée en stéréo du BSO en public. L’interprétation en concert se caractérise par une très grande écoute réciproque entre la soliste et les membres de l’orchestre que le chef laisse heureusement se développer. Rappelons que Munch a été pendant plusieurs années un des violons solo du Gewandhausorchester de Leipzig, qui était surtout l’orchestre de l’Opéra, et qu’en cette qualité, il avait acquis une grande expérience de l’accompagnement des solistes.

Le choix du reste du programme n’était pas particulièrement heureux. Pour terminer, Munch s’était en effet livré  dans la Symphonie n°3 de Saint-Saëns à une des prestations spectaculaires qu’il affectionnait, ici relativement bien mise en place, et qui lui ont valu à la fois beaucoup de succès et beaucoup de critiques.

Maureen Forrester’s recordings are jewels of the Mahler discography. It is not known why Charles Munch was chosen to conduct these works, since it is the only time he conducted them, and almost the only time he conducted this composer with the BSO. Anyway, the commercial recording that came out of it was successful, for the singing as well as the conducting.

It was the first time that the Kindertotenlieder were performed at the BSO abonnement concerts. Earlier, Marcia Davenport sang them in 1944 with members of the BSO conducted by Bernard Zighera, and in 1949 they were performed at the Tanglewood Festival by Helen Spaet and conducted by Howard Shanet.

In Boston, Mahler was previously performed more than one thinks:

Symphony n°1: Monteux (1923), Mitropoulos (1936), Burgin (1942, 1943, 1955)

Symphony n°2: Muck (1918), Bernstein (1948, 1949, 1953)

Symphony n°4: Burgin (1945, 1954, 1957), Walter (1947)

Symphony n°5: Gericke (1906); Muck (1913-1915), Koussevitzky (1937, 1938, 1940), Burgin (1948, 1951)

Symphony n°7: Koussevitzky (1948)

Symphony n°9: Koussevitzky (1931-1933, 1936, 1941), Burgin (1952)

Das Lied von der Erde: Koussevitzky (1928, 1930, 1936,1937, 1949), Burgin (1943, 1950)

Koussevitzky did not have a reputation as a Mahler conductor, and after him, during the 50’s his works were mostly conducted by Richard Burgin, the orchestra « concert-master » (a.o. the Lieder eines fahrenden Gesellen in 1952), rather than by invited conductors.

The December 27, 1958 concert is the oldest stereo archive from the BSO live. The public performance shows a quite great mutual hearing between the soloist and the orchestra members which the conductor lets develop freely. For several years, Munch was one of the « Konzertmeister » of the Leipzig Gewandhausorchester, mainly performing at the Opera, and he then acquired a great experience with the accompaniment of singers.

The remainder of the program was not particularly well chosen. To end the concert, Munch delivered in Saint-Saëns’ Symphony n°3 one of the spectacular performances he was fond of, rather well in place, of a type that owned him plenty of successes as well as criticisms.

Les liens de téléchargement sont dans le premier commentaire. The download links are in the first comment.

Catégories
Non classé

Scherchen – Forrester – Bach: Kantaten BWV 42 & 35

Enregistré en Juin 1964 à Vienne dans la Festsaal du Casino de Baumgarten

Bande 4 pistes 19 cm/s WT-510

Voici avec pour protagonistes principaux Maureen Forrester (1930-2010) et Hermann Scherchen (1891-1966) un enregistrement historique de deux Cantates de Bach BWV 35 « Geist und Seele wird verwirret » et BWV 42 « Am Abend aber desselbigen Sabbats ». Il n’est pas couramment disponible et la bande (WT-510) publiée à l’époque en constitue la meilleure source, apte à reproduire distinctement l’interprétation telle que captée en juin 1964 dans l’acoustique généreuse de la Festsaal du Casino de Baumgarten à Vienne.

Les autres interprètes sont la soprano américaine Teresa Stich-Randall (1927-2007), le ténor britannique Alexander Young (1920-2000), et la basse canadienne John Boyden (1935-1982). L’organiste autrichien Herbert Tachezi (1930-2016), qui venait juste d’intégrer le Concentus Musicus de Vienne, assure la partie d’orgue des deux Cantates, et en particulier l’importante partie solo de la Cantate BWV 35.

Here is, with as main performers Maureen Forrester (1930-2010) and Hermann Scherchen (1891-1966) an historical recording of two Bach Cantatas BWV 35 « Geist und Seele sind verwirret » and BWV 42 « Am Abend aber desselbigen Sabbats ». It is not readily available, and the tape (WT-510) that was then published is the best source, as it distinctly renders the interpretation as recorded in June 1964 in the opulent acoustics of the Festsaal of the Baumgarten Casino in Vienna.

The other interpreters are US soprano Teresa Stich-Randall (1927-2007), British tenor Alexander Young (1920-2000), and Canadian bass John Boyden (1935-1982). The Austrian organist Herbert Tachezi (1930-2016), who very recently joined the Concentus Musicus Wien, plays the organ part in both Cantatas, and especially the important solo part of the Cantata BWV 35.

Les liens de téléchargement sont dans le premier commentaire. The download links are in the first comment.

Catégories
Non classé

Mahler – Des Knaben Wunderhorn – Maureen Forrester Heinz Rehfuss – WSO Felix Prohaska

Enregistré au Konzerthaus de Vienne –  27 mai – 1er juin 1963

Il est presque inutile de présenter cet enregistrement, un des fleurons de la discographie de l’œuvre.

Il a été publié sur microsillons et sur CD, mais aussi sous forme de bande magnétique, et c’est cette édition qui est la plus convaincante.

Dans l’édition CD, l’Orchestre du Festival de Vienne a été identifié comme étant le Wiener Symphoniker (WSO).

La contralto canadienne Maureen Forrester (1930-2010) est une interprète de référence des œuvres de Mahler qu’elle a enregistrées avec des chefs aussi divers que Bruno Walter, Fritz Reiner, Ferenc Fricsay , Charles Münch, Bernard Haitink, Zubin Mehta et ici le chef autrichien Felix Prohaska (1912-1987). Elle a été, avec Kathleen Ferrier et Aafje Heynis, une des rares vrais contraltos du siècle dernier, et sur cette bande, sa voix de « bronze » est magnifiquement restituée.

Le baryton-basse allemand Heinz Rehfuss (1917-1988) a chanté un vaste répertoire de Bach à Luigi Nono. Il a enregistré des mélodies et des Lieder notamment avec le compositeur Frank Martin. Dans le domaine de l’Opéra, où il a joué plus de 80 rôles, il a notablement enregistré le Comte des « Nozze di Figaro », et Golaud de « Pelléas et Mélisande ».

_____________

Recorded at the Vienna Konzerthaus – May, 27 – June 1st 1963

Presenting this recording is almost useless, as it is one of the highlights of the discography of this work. It has been published on LP, on CD, but also on reel-to-reel tape, which is the most convincing.

In the CD edition, the « Vienna Festival Orchestra » is identified as being the Vienna Symphony Orchestra (WSO).

The Canadian contralto Maureen Forrester (1930-2010) is a reference performer of the Mahler compositions which she recorded with very different conductors, namely Bruno Walter, Fritz Reiner, Ferenc Fricsay, Charles Münch, Bernard Haitink, Zubin Mehta and here the Austrian conductor Felix Prohaska (1912-1987). She was with Kathleen Ferrier and Aafje Heynis one of the very few true contraltos of the last century, and on this tape, her « bronze » voice is sumptuously reproduced.

The German bass-baritone Heinz Rehfuss (1917-1988) has sung a vast repertoire from Bach to Luigi Nono. He has recorded melodies and Lieder especially with composer Frank Martin. In the field of Opera, in which he played more than 80 parts, his recordings of the Count in « Nozze di Figaro », and of Golaud in « Pelléas et Mélisande » are particuliarly noteworthy.

Les liens de téléchargement sont dans le premier commentaire. The download links are in the first comment.