Catégories
Non classé

Münchinger – VI – Haydn: Symphonies n°83 & n°100 WPO

Karl Münchinger Wiener Philharmoniker (WPO)

Wien Sofiensaal: 10-12 avril 1961

Prod: Christopher Raeburn – Eng: James Brown

Source Bande/Tape LCL 80093 (4 pistes 19 cm/s / 4 tracks 7.5 ips)

Voici deux autres symphonies de Haydn parmi les plus connues, que nous offrent les Wiener Philharmoniker à leur sommet sous la baguette de Münchinger, toujours pertinent dans ce répertoire.

Here are two further most celebrated Haydn symphonies, performed by the Wiener Philharmoniker in top form, under the direction of Karl Münchinger, always relevant in this repertoire.

Catégories
Non classé

Münchinger – V – Haydn: Symphonies n° 96 & n°104 – WPO

Karl Münchinger Wiener Philharmoniker (WPO)

Wien Sofiensaal: 2-7 mai 1957

Prod: John Culshaw – Eng: James Brown

Source Bande/Tape LCL 80017 (4 pistes 19cm/s / 4 tracks 7.5 ips)

Voici deux symphonies de Haydn parmi les plus connues, que nous offrent les Wiener Philharmoniker à leur sommet sous la baguette de Münchinger, toujours pertinent dans ce répertoire.

Here are two of the most celebrated Haydn symphonies, performed by the Wiener Philharmoniker in top form, under the direction of Karl Münchinger, always relevant in this repertoire.

Catégories
Non classé

Goldberg – Haydn: Symphonies n° 44 & 57 Nederlands Kamerorkest (Netherlands Chamber Orchestra)

Szymon Goldberg Nederlands Kamerorkest (Netherlands Chamber Orchestra)

Enregistrement /Recording: Amsterdam Concertgebouw

Symphonie n°44: 22 – 23 September 1958

Symphonie n°57: 13 -15 October 1958

Source 33t/LP: Epic BC 1046 (1959)

Szymon Goldberg (1909-1993) a fondé le «Nederlands Kamerorkest» (NKO) en 1955, à la demande du gouvernement néerlandais, et il l’a dirigé jusqu’en 1979. Au cours des années 1970, il en a de plus en plus confié la direction à David Zinman. En dépit de la qualité de cet ensemble et de la longue période au cours de laquelle Goldberg l’a dirigé, peu d’enregistrements commerciaux ont été réalisés. Des enregistrements publics avec le NKO se trouvent fort heureusement dans le coffret Music & Arts CD-1223.

Paru en 1959, le disque Haydn, enregistré à l’origine par Philips, associe de manière pertinente deux des symphonies de la période «Sturm und Drang», avec une première discographique: la symphonie n°57. En ce qui concerne la symphonie n°44 (dite «Funèbre» ou «Trauer»), l’Adagio est, de manière surprenante, placé sur le disque en seconde position et le Menuetto en troisième position. Le texte de la pochette se contente de rapporter que « de récentes investigations conduites en Allemagne et en Autriche parmi les manuscrits semblent indiquer que l’intention de Haydn aurait pu être qu’elles soient jouées dans l’ordre inverse».

Les dates d’enregistrement proviennent de la discographie de Shuichiro Kawai (2012).

Critique/Review: High Fidelity January 1960

____________

Szymon Goldberg (1909-1993) founded the «Nederlands Kamerorkest» (NKO) in 1955, at the request of the Dutch government and he conducted it until 1979. During the ’70s, David Zinman progressively took over its directorship. In spite of the quality of the Orchestra and of the length of Goldberg’s tenure, the number of commercial recordings is rather small. Live recordings with the NKO are happily found in the Music & Arts boxset CD-1223.

Issued in 1959, the Haydn LP, originally recorded by Philips, wisely couples two of the symphonies of the «Sturm und Drang» period, with a Premiere on disc: Symphony n°57. On the LP, as to the Symphony n°44 («Mourning» or «Trauer»), the Adagio is surprisingly the second movement. and the Menuetto is the third movement. The liner’s notes merely mention that « recent investigations of manuscripts in Germany and Austria would seem to indicate that Haydn may have intended to play them in reverse order».

The recording dates are from the discography by Shuichiro Kawai (2012).

Catégories
Non classé

Boskovsky Ensemble – II

Œuvres de Haydn, Schubert, Lanner, Mayer, Stelzmüller et de J. Strauss Sr.

Boskovsky Ensemble (membres du WPO, sauf le pupitre de guitare):

Violon I : Willi Boskovsky (1908-1991) « Stimmführer » des violons I de 1934 à 1938, puis Konzertmeister de 1938 à 1970

Violin II : Wilhelm Hübner (1914-1996) « Stimmführer » des violons II de 1954 à 1964, « Vorgeiger » ensuite jusqu’en 1980 (retraite)

Violin III et Alto: Rudolf Streng (1915-1988) violon I de 1938 à 1959; alto solo de 1959 à 1980 (retraite)

Contrebasse: Otto Rühm (1906-1979) contrebasse solo de 1955 à 1971 (retraite)

Flûte: Josef Niedermayr (1900-1962) flûte solo de 1933 à 1962

Clarinette: Rudolf Jettel (1903-1981) clarinette solo de 1945 à 1968 (retraite)

Cors: Otto Nitsch (1906-1982) 2ème cor de 1941 à 1971; Roland Berger(1937) 3ème cor au Wiener Staatsoper (1955); cor solo de 1961 à 1984; de nouveau 3ème cor de 1984 à 1993 (retraite)

Guitare: Alois Pistor (Haydn Zingarese) ; Karl Scheit

01- Johann Strauss Sr. : Gitana Galopp Op.108 pour 2 violons, alto, contrebasse, flûte, clarinette et 2 cors

02- Johann Mayer: Schnofler Tanz’ pour 2 violons et guitare

03- Josef Haydn: Zingarese n°1, 6 & 8 pour 2 violons, guitare, contrebasse, flûte et clarinette

04- Franz Schubert: Danses Op.9 n° 18, 67, 77 & 127 pour 2 violons, alto et contrebasse

05- Johann Strauss Sr. : Annen Polka Op.137 pour 2 violons, alto, contrebasse, flûte, clarinette et 2 cors

06- Josef Lanner: Abendsterner Walzer Op.180 pour 3 violons et contrebasse

07- Johann Strauss Sr. : Hofball Tänze pour 3 violons et contrebasse

08- Vincenz Stelzmüller: Stelzmüller Tanz’ pour 2 violons et guitare

09- Johann Strauss Sr. : Seufzer Galopp Op.9 pour 2 violons, contrebasse, flûte, clarinette et 2 cors

10- Josef Lanner: Neue Wiener Ländler Op.1 pour 3 violons et contrebasse

11- Franz Schubert: Ecossaisen Op.49 pour 2 violons, alto, contrebasse, flûte, clarinette et 2 cors

12- Josef Haydn: Katherinen Tänze n° 4, 12, 6 & 8 pour 2 violons, alto, contrebasse, flûte, clarinette et 2 cors

L’enregistrement a été réalisé en 1961 dans la Festsaal du Casino de Baumgarten.

The recording was made in 1961 in the Festsaal of the Baumgarten Casino.

____________

La tradition des petits ensembles de musique populaire viennoise date de bien avant le très officiel concert du Nouvel An donné par les Wiener Philharmoniker (WPO). Avec le Boskovsky Ensemble, les membres du WPO nous prouvent qu’ils maîtrisaient parfaitement ce style.

Comme montre la photo ci-dessous qui date de 1927, cette tradition ne se limitait pas du tout à la musique viennoise. On remarque que, pour ce répertoire inhabituel, il a été fait appel à non pas un, mais deux chefs d’orchestre, choisis parmi les plus prestigieux, Franz Schalk et Richard Strauss!

Franz Schalk; Paul Stefan, flûte; Wilhelm Kienzl, percussion; Leo Slezak, banjo; Erich Wolfgang Korngold, violon; Wilhelm Furtwängler, piano; Richard Strauss (1927)

The tradition of small ensembles of Viennese popular music is much older than the very official New Year concert of the Wiener Philharmoniker (WPO). With the Boskovsky Ensemble, the members of the WPO prove that they perfectly mastered this style.

But as the above picture taken in 1927 shows, this tradition was not at all limited to Viennese music. Worth mentioning is that, for this unusual repertoire, there were not only one, but two conductors, chosen among the most prestigious, Franz Schalk and Richard Strauss!

____________

Boskovsky Ensemble (members of the WPO, except the guitar players):

Violin I : Willi Boskovsky (1908-1991) « Stimmführer » of violins I from 1934 to 1938, then Konzertmeister from 1938 to 1970

Violin II : Wilhelm Hübner (1914-1996) « Stimmführer » of violins II from 1954 to 1964, then « Vorgeiger » until 1980 (retirement)

Violin III and Viola: Rudolf Streng (1915-1988) violin I from 1938 to 1959; solo viola from 1959 to 1980 (retirement)

Double-bass: Otto Rühm (1906-1979) solo double-bass from 1955 to 1971 (retirement)

Flute: Josef Niedermayr (1900-1962) in the orchestra since 1921; solo flute from 1933 to 1962

Clarinet: Rudolf Jettel (1903-1981) solo clarinet from 1945 to 1968 (retirement)

Horns: Otto Nitsch (1906-1982) 2nd horn from 1941 to 1971; Roland Berger(1937) 3rd horn at the Wiener Staatsoper (1955); solo horn between 1961 and 1984; then again 3rd horn between 1984 and 1993 (retirement)

Guitar: Alois Pistor (Haydn Zingarese); Karl Scheit

Les liens de téléchargement sont dans le premier commentaire. The download links are in the first comment.

Catégories
Non classé

Mogens Wöldike – Haydn Symphonies n° 100 « Militaire » & 101 « L’ Horloge »

Orchester der Wiener Staatsoper (Volksoper)

Enregistré à la Brahms-Saal du Wiener Musikverein en juin 1956

English translation (downloadable pdf file): click here

Le chef d’orchestre, chef de chœur et organiste danois Mogens Wöldike (1897-1988) était un interprète renommé des Symphonies de Haydn, dont il a enregistré un certain nombre de symphonies à Copenhague et à Vienne. Parmi ses enregistrements remarquables on notera l’Oratorio « Die Schöpfung » (La Création) de Haydn, des œuvres de Bach (Cantates, Matthäus-Passion), mais aussi les symphonies de Nielsen.

L’évolution du style d’interprétation des œuvres de Bach et de Haydn et les aléas de l’édition discographique ont eu pour effet qu’il est actuellement retombé dans un oubli relatif, alors même que, pour Haydn, il a été un des pionniers d’une approche musicologique, grâce notamment à sa coopération avec H.C Robbins Landon pour cette série d’enregistrements viennois, réalisés en 1956, des symphonies n° 99 à 104, pour la première fois à partir des partitions manuscrites du compositeur.

Dans ses notes pour l’édition microsillon de ces deux symphonies, Robbins Landon écrivait:

« Les éditions utilisées dans ces enregistrements sont les manuscrits de Haydn, qui n’ont jamais été utilisés, sauf à de rares exceptions, pour enregistrer ces symphonies. Les différences entre les vieilles partitions admises par l’usage et les originaux de Haydn sont dans bien des cas fondamentales. Des exemples dans les œuvres sur ce disque sont les parties de percussion de l’Allegretto de la « Militaire », qui sont différentes, y compris un délectable solo de triangle, et il y a d’importantes différences dans les indications de dynamique dans l’introduction de la même œuvre ».

Un autre intérêt de ces enregistrements est la musicalité de la prise de son , grâce au choix fait par l’éditeur Vanguard d’utiliser les désormais légendaires microphones électrostatiques C-12 de la firme autrichienne AKG (Akustische und Kino-Geräte GmbH) conçus par Konrad Wolf et mis sur le marché en 1953. La linéarité de leur courbe de réponse et leur son à la fois naturel et chaleureux en ont fait le succès, au point qu’ils ont été produits à 2500 exemplaires et ont fait l’objet d’une « ré-édition » en 1994 sous la référence C12-VR (« Vintage Revival »).

Les liens de téléchargement sont dans le premier commentaire. The download links are in the first comment.