Catégories
Non classé

Furtwängler – Bruckner Symphonie n°4 – Welche Fassung? Quelle Version?

Cet article du Magazine Musical de Concerts & Archives HD a pour objet le choix très contesté de Furtwängler de ne pas diriger la Version Originale de cette symphonie éditée en 1936 par Haas et de s’en tenir à la première édition imprimée en 1889. Il explicite les raisons du choix de Furtwängler ainsi que leur évolution au cours du temps:

https://hdarchivesconcerts.fr/furtwangler-bruckner-symphonie-n4-welche-fassung-quelle-version/

_________________

This article of the Musical Magazine of Concerts & Archives HD deals with Furtwängler’s disputed choice not to conduct the Original Version of this Symphony published in 1936 by Haas and to go on conducting the first printed Version of 1889. It explains the reasons of Furtwängler’s choice and their evolution  in the course of time:

https://hdarchivesconcerts.fr/furtwangler-bruckner-symphonie-n4-welche-fassung-quelle-version/

Catégories
Non classé

Furtwängler – Un enregistrement inédit de l’ « Inachevée » de Schubert – WPO Copenhagen – 1er Octobre 1950

Suite à la mise en ligne sur ce site de l’enregistrement de la « Cinquième » de Beethoven par Wilhelm Furtwängler et les Wiener Philharmoniker (WPO), au cours d’un concert au Odd Fellow Palaeet de Copenhague le 1er octobre 1950, et de l’intérêt suscité par cette publication avec une très belle et inattendue qualité sonore, nous avons le plaisir de vous informer de la découverte, à Copenhague, chez un collectionneur privé, d’une copie de la bande « master » de l’enregistrement de l’ « Inachevée » de Schubert effectué pour la Radio Danoise. La qualité sonore est du même niveau que pour l’œuvre de Beethoven provenant du même concert: son très défini, très beaux timbres, dynamique élevée.

Pour cette symphonie de Schubert, cet inédit est le seul enregistrement public complet de Furtwängler avec le WPO. En effet, l’enregistrement de Stockholm (12 mai 1943) ne comporte que le premier mouvement.

 Furtwängler était dans un jour de très grande inspiration. Si les minutages sont les mêmes que dans l’enregistrement EMI de janvier 1950, l’interprétation est d’un niveau encore plus élevé, notamment dans le deuxième mouvement qui a la même magie que celle rencontrée dans les deux mouvements centraux de la « Cinquième » donnée en 2ème partie.

Par contre, bien que disposant d’une copie HD de cet enregistrement, il ne nous est  pas possible de vous le proposer sur ce site sans l’autorisation du propriétaire de cette bande.

Si une publication doit avoir lieu, il faudrait qu’elle couple les deux symphonies car leurs interprétations sont comme le miroir l’une de l’autre.

Furtwängler – A newly discovered tape of Schubert’s « Unfinished » Symphony 

WPO Copenhagen – October, 1st 1950

Further to the publication on this site of the recording of the Beethoven « Fifth » by Wilhelm Furtwängler and the Wiener Philharmoniker made at a concert at the Copenhagen Odd Fellow Palaeet, on October, 1st 1950, and to the interest arisen by this publication with an unexpectedly great sound, we are pleased to inform you of the discovery, in Copenhagen, from a private source, of a copy of the master tape of the recording of Schubert « Unfinished » symphony made for the Danish Radio. The sound quality is of the same level as that of the Beethoven Fifth from the same concert: very good definition, beautiful timbres, high dynamics.

For this Schubert symphony, this previously unknown recording is the only one of a complete live performance of Furtwängler with the WPO. Indeed, the Stockholm concert recording (May 12, 1943) is comprised of only  the first movement.

Furtwängler was in a day of very great great inspiration. If the timings are the same as in the EMI recording of January 1950, the performance is on an even higher level, especially in the 2nd movement which has the same magic as encountered in the two central movements of Beethoven’s « Fifth » played after the intermission.

However, although having a Hi-Res copy of this recording, it is not possible for us to propose it on this site without the consent of the tape owner.

If a publication ever occurs, it should couple both recordings, since the performances of both symphonies mirror one another.

Weltpresse (Wien) – 2. Oktober 1950

Catégories
Non classé

Beethoven Intégrale des symphonies 1926 – 1950

English Translation (downloadable pdf file): click here

Je vous présente mes Meilleurs Vœux pour l’Année 2021 avec pour souhait que les concerts n’aient plus lieu devant des salles vides, mais aussi que, si on porte des masques, ce soient uniquement des masques vénitiens.

Pour l’inaugurer, voici un récapitulatif de l’Intégrale des Symphonies de Beethoven postée en novembre et décembre de l’année écoulée.

♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫

Avec cinq chefs d’orchestres différents et cinq orchestres différents, cette intégrale « balaye » le deuxième quart du siècle dernier, et propose de grandes versions peu disponibles, ou alors dans des conditions techniques peu satisfaisantes eu égard à la qualité des originaux.

_________________

A tout seigneur, tout honneur: Toscanini et l’orchestre de la BBC dans des enregistrements des symphonies n° 1, 4, 6 et 7 réalisés entre 1935 et 1939:

https://concertsarchiveshd.fr/toscanini-bbc-so-i-beethoven-symphonies-n7-4/

https://concertsarchiveshd.fr/toscanini-bbc-so-ii-beethoven-symphonies-n1-6/

_________________

Au cours de son unique visite à Vienne de l’après-guerre, en octobre 1950, Fritz Busch a enregistré les symphonies n° 3 et 8 dans d’excellentes conditions musicales et  techniques (de gauche à droite sur la photo: Fritz Busch, Marcel Prawy, et l’ingénieur du son le Dr. Hans Sachs):

https://concertsarchiveshd.fr/fritz-busch-dirige-beethoven-symphonies-n-3-et-8/

_________________

La deuxième symphonie était la préférée de Sir Thomas Beecham. Son enregistrement de 1936 avec le « London Philharmonic » est particulièrement réussi:

https://concertsarchiveshd.fr/beethoven-symphonie-n2-sir-thomas-beecham-london-philharmonic-orchestra-lpo-1936/

_________________

Felix Weingartner a longtemps été considéré comme l’interprète de référence des symphonies de Beethoven. Son premier enregistrement de la « Neuvième »avec le London Symphony Orchestra, qui date de 1926, est musicalement très supérieur à sa version viennoise de 1935  qui a été souvent rééditée:

https://concertsarchiveshd.fr/weingartner-beethoven-symphonie-n-9-1926/

_________________

Finis coronat opus. Pour terminer ce cycle, quoi de mieux en effet que la Cinquième symphonie dans cette interprétation exceptionnelle de Wilhelm Furtwängler avec les Wiener Philharmoniker lors d’un concert public à Copenhague en 1950, avec une qualité sonore qui lui rend enfin justice?

https://concertsarchiveshd.fr/furtwangler-beethoven-symphonie-n5-wiener-philharmoniker-wpo-copenhagen-1er-octobre-1950/

Catégories
Non classé

Furtwängler – Beethoven Symphonie n°5 – Wiener Philharmoniker (WPO) Copenhagen 1er octobre 1950

English Translation (downloadable pdf file): click here

Japanese Translation: click here

Entre le 25 septembre et le 22 octobre 1950, eut lieu une grande tournée de Furtwängler avec le WPO: elle commença par deux concerts à Stockholm, suivis de trois concerts à Helsinki, puis de deux à Copenhague. Ce fut ensuite l’Allemagne avec deux concerts à Hambourg et un à Hanovre, et après deux concerts aux Pays-Bas (Amsterdam et La Haye), de nouveau l’Allemagne (Münster pour deux concerts, Wuppertal, Düsseldorf, Wiesbaden, Francfort, Heidelberg, Stuttgart, Munich). La tournée s’acheva en Suisse (Genève et Berne). Des concerts retransmis1, il ne nous reste que celui du 25 septembre à Stockholm (en entier) et une partie seulement de celui du 1er octobre à Copenhague. Les concerts du 15 octobre à Francfort2, du 18 octobre à Stuttgart, et du 22 octobre à Berne2 n’ont pas été conservés.

Pour le concert du 1er octobre, donné dans la grande salle (1500 places) du Odd Fellow Palæet3, le programme annoncé comportait le Don Juan de R. Strauss, 2 Capricen für Orchester d’Alfred Uhl, la Symphonie « Inachevée » de Schubert, et enfin la 5ème Symphonie de Beethoven: 

Annonce du concert dans la revue suisse Radio Actualités

Le programme a été modifié comme suit: Ouverture d’Anacréon de Cherubini, la Symphonie « Inachevée » de Schubert, Till Eulenspiegel de Richard Strauss et enfin la 5ème Symphonie de Beethoven. Si les deux symphonies sont mentionnées dans la discographie de Furtwängler, la Radio Danoise ne possède pas ces documents, et seule celle de Beethoven est accessible.

Il faut dire que l’enregistrement a été réalisé dans des conditions assez particulières. En effet, à cette époque, la Radio Danoise envisageant de s’équiper de magnétophones, ce concert a servi en quelque sorte de test, et dans ce but, il a été fait appel à un prestataire extérieur, l’Ing. Lauritsen. Lorsque Danacord a publié cette interprétation, il y a probablement eu une confusion quant à la source utilisée, car l’enregistrement était présenté comme de qualité inférieure. Fort heureusement, l’original a été conservé et il est de qualité remarquable.

Furtwängler accordait une grande importance aux tournées. C’était une occasion de travailler les interprétations en profondeur, et d’explorer des possibilités. Les deux enregistrements de la « Cinquième » à quelques jours d’intervalle sont très différents, et les minutages le reflètent clairement4: à Copenhague, l’interprétation est beaucoup plus lente, et ce dans chaque mouvement. Cette lenteur inhabituelle combinée avec l’incroyable délicatesse de certains phrasés, en particulier dans la nuance pianissimo, et une tension maintenue du discours musical, intensifie l’expression et annonce la « dernière manière » de Furtwängler, que les critiques britanniques qualifieront plus tard de « Furtwängler’s nobility ».

Autrement dit, si la version de Stockholm est magnifique, celle de Copenhague est autre. Les critiques danois ont souligné son caractère exceptionnel:

Politiken: « Pour finir, la Cinquième de Beethoven, monumentale, le « Destin ». L’Andante merveilleusement beau, la grâce légère et aérée du Scherzo, et le maestoso puissant et magnifique du Final – cela formait un tout dans lequel l’orchestre et Furtwängler ont atteint au sublime« .

Berlingske Tidende: « Le grand art, si profondément humain, était ce soir la Cinquième de Beethoven, le « Destin ». C’est le don merveilleux de Furtwängler: là où d’autres grands chefs d’orchestre vont projeter les choses brutalement, impétueusement, comme taillé dans la pierre, lui est capable de les modeler d’une main infiniment douce tout en étant aussi plastiquement monumental, et avec la même puissance orchestrale, sans transgresser à aucun moment les limites de la beauté ».

A Hambourg, quelques jours plus tard, le premier concert a inspiré le dessin ci-dessus. N’en dit-il pas plus long que tout ce que l’on pourrait écrire?

_________________________

AVIS IMPORTANT:

Bien que les versions HD (24 bits/88KHz) et de Qualité CD (16 bits/44KHz) soient disponibles en téléchargement, seule la version HD est capable de restituer pleinement les détails de cette interprétation, en particulier dans les passages pianissimo des deux mouvements centraux.

_________________________

1 Henning Smidth Furtwängler Broadcasts & Broadcast Recordings 1926-1954 (révision mars 2020)

2avec notamment La Mer de Debussy.

3Cette salle a été détruite en 1992 par un incendie et n’a pas été reconstruite.

4 Minutages:

-BPO Berlin 25 mai 1947 (8’02; 10’29; 5’48; 7’54)

-WPO Stockholm 25 sept 1950 (8’02; 10’39; 5’44; 8’05);

-WPO Copenhague 1er octobre 1950 (8’32; 11’46; 6’15; 8’50);

-WPO EMI 28 février & 1er mars 1954 (8’29; 11’14; 6’03; 9’40)

-BPO Berlin 23 mai 1954 (8’15; 11’02; 6’11; 8’45)

_________________________

Correction du diapason grâce à l’aimable coopération de: Masayuki Nakamura et Junpei Yakushiji

The Wilhelm Furtwängler Centre of Japan

Informations sur le concert et son enregistrement grâce à l’aimable aide d’Henning Smidth

_________________________

Les liens de téléchargement sont dans le premier commentaire. The download links are in the first comment.

Copyright Concerts & Archives HD