Catégories
Non classé

Ferrier – Brahms Alt-Rhapsodie Op.53 F. Busch – Mahler Kindertotenlieder Walter

Kathleen Ferrier

Brahms Alt-Rhapsodie Op.53: Chœur d’Hommes et Orchestre de la Radio Danoise (Symfoniorkestret /Statsradiofoniens Mandskor: Svend S. Schultz)

dir: Fritz Busch

2 Lieder: Von ewiger Liebe Op43-I – Wir wandelten Op96-II Phyllis Spurr, piano

Radio Studio n°1 – 6 octobre 1949 Source: 33t/LP Danacord DACO 114

___________

Mahler Kindertotenlieder: WPO Bruno Walter – Kingsway Hall 4 octobre 1949

Prod: Walter Legge/Leonard Smith – Eng: Douglas Larter

Source 33t/LP: Angel Japan EAC-57048

En l’espace de deux jours, Kathleen Ferrier nous a offert deux enregistrements majeurs.

Tout d’abord à Londres où le Philharmonique de Vienne (WPO) était présent du 28 septembre au 6 octobre 1949 au cours d’une tournée dirigée par Furtwängler qui rejoindra ensuite Paris, Genève et Zürich.

Ferrier et Walter, de retour d’Edimbourg,  ont donné à Londres   les 1 et 2 octobre deux concerts Mahler avec les Kindertotenlieder et la Deuxième Symphonie (BBC SO and Choral Society).

Le 4, Furtwängler a dirigé avec le WPO un concert Brahms avec Menuhin, et une séance d’enregistrement a pu être programmée l’après-midi (14h30-17h30) au Kingsway Hall pour capter les Kindertotenlieder avec Bruno Walter.

Walter dirigea un concert londonien avec le WPO le 6. Mais, ce fut sans Ferrier qui chantait ce jour-là la ‘Alt-Rhapsodie’ avec Fritz Busch à Copenhague. De toutes façons, avec le WPO à Londres, elle n’aurait pas pu chanter l’œuvre de Brahms : Furtwängler avait déjà mis la ‘Alt-Rhapsodie’ au programme de son concert du 28 septembre (avec Mary Jarred).

Le programme dirigé par Fritz Busch avec son Orchestre de la Radio Danoise comprenait la Symphonie n°7 Op.70 de Dvorak (à l’époque dénommée ‘n°2’ comme lors de sa publication), et en deuxième partie, un ou plusieurs airs de l’ ‘Orphée’ de Gluck, puis la Rhapsodie Op.53 de Brahms et enfin les Métamorphoses d’Hindemith:

On voit que les deux Lieder de Brahms, probablement joués en bis, dans lesquels Ferrier est accompagnée par sa pianiste venue spécialement pour sa tournée en Scandinavie, ne figurent pas dans ce programme officiel. On les trouve par contre avec Gluck dans une feuille annexe de la Radio:

L’enregistrement de la Rhapsodie Op.53 a été complété par des sources provenant d’enregistrements privés de l’émission de la Radio Danoise pour compenser les parties dégradées de l’archive officielle. Les deux Lieder sont incomplets. Il manque les six premiers vers du premier Lied, et le début de l’introduction pianistique de l’autre.

Kathleen Ferrier et Fritz Busch se sont retrouvés avec l’Orchestre de la Radio Danoise au Festival d’Edimbourg, le 28 août 1950, avec le Royal Choral Union d’Edimbourg pour cette Rhapsodie Op.53.

Fritz Busch avait prévu de faire son grand retour à Berlin en mars 1952. A cette occasion, il avait invité Kathleen Ferrier à ses concerts qui devaient avoir lieu avec les 16 et 17 mars avec l’Orchestre de la RIAS. Sa disparition en septembre 1951 a réduit ce projet à néant.

____________

____________

Within two days, Kathleen Ferrier offered us two major recordings.

To start with, in London where the Vienna Philharmonic (WPO) was present between 28 September to 6 October during a tour conducted by Furtwängler which later joined Paris, Geneva and Zürich.

Ferrier and Walter, back from d’Edinburgh, gave on October 1 and 2 two Mahler concerts in London with the Kindertotenlieder and the Second Symphony (BBC SO and Choral Society).

On the 4th, Furtwängler conducted a Brahms concert with Menuhin and the WPO, and an afternoon recording session (2.30pm – 5.30pm) has been set at Kingsway Hall to record the Kindertotenlieder with Bruno Walter.

Walter took the opportunity of being in London to conduct one concert with the WPO on the 6th. But it was without Ferrier who, on that very day, sang the ‘Alt-Rhapsodie’ with Fritz Busch in Copenhagen. Anyway, with the WPO in London, she might not have sung the work by Brahms : Furtwängler already put the ‘Alt-Rhapsodie’ at the program of his concert on 28 September (with Mary Jarred).

The programme conducted by Fritz Busch and his Orchestra of the Danish Radio was comprised of Dvorak’s Symphony n°7 Op.70 (then named ‘n°2’ as when it was published), and for the second part, Arias from Gluck’s Orpheus, then the Rhapsodie Op.53 by Brahms and to end with, Hindemith’s Metamorphosen:

We see that the two Brahms’Lieder, probably performed as encores, in which Ferrier is accompanied by her pianist who came especially for her Scandinavian tour, are not mentioned in this official programme. They are however found with the Gluck item in an extra Radio programme sheet:

The recording of the Rhapsody Op.53 was completed by private sources coming from the broadcast of the Danish Radio Danoise to compensate for the unusable parts of the official archive. Both Lieder are incomplete. The six first verses of the first Lied are missing, as well as the beginning of the piano introduction of the second.

Kathleen Ferrier and Fritz Busch met again with the Danish Radio Orchestra at the Edinburgh Festival on 28 August 1950, with the Edinburgh Royal Choral Union for this Rhapsody Op.53.

Fritz Busch scheduled his postwar return to Berlin for March 1952. He seized the opportunity for inviting Kathleen Ferrier to his concerts that were to take place on 16 and 17 March with the RIAS Orchestra. His death in September 1951 ruined this project.

Catégories
Non classé

Münchinger – VI – Haydn: Symphonies n°83 & n°100 WPO

Karl Münchinger Wiener Philharmoniker (WPO)

Wien Sofiensaal: 10-12 avril 1961

Prod: Christopher Raeburn – Eng: James Brown

Source Bande/Tape LCL 80093 (4 pistes 19 cm/s / 4 tracks 7.5 ips)

Voici deux autres symphonies de Haydn parmi les plus connues, que nous offrent les Wiener Philharmoniker à leur sommet sous la baguette de Münchinger, toujours pertinent dans ce répertoire.

Here are two further most celebrated Haydn symphonies, performed by the Wiener Philharmoniker in top form, under the direction of Karl Münchinger, always relevant in this repertoire.

Catégories
Non classé

Walter – V – Mahler: Das Lied von der Erde WPO Kullman Thorborg

Bruno Walter WPO Charles Kullman Kerstin Thorborg

Mahler: Das Lied von der Erde – Rückert Lied « Ich bin der Welt abhanden gekommen »

Wien Musikvereinsaal – «Live» 24 Mai 1936

Source: 33t/LP EMI Toshiba (Japan) EAC-57049

A l’occasion du 25ème anniversaire de la disparition du compositeur survenue le 18 mai 1911, Bruno Walter a dirigé trois concerts à Vienne.

Le premier a eu lieu le 22 mai dans les studios de la Radio (RAVAG) avec les Wiener Symphoniker et il a été diffusé en direct. Le programme comportait les Lieder eines fahrenden Gesellen avec Rosette Anday et la 9ème Symphonie:

Les deux autres concerts ont été donnés les 23 et 24 mai à la Musikvereinsaal avec le WPO, Charles Kullmann et Kerstin Thorborg, avec au programme deux Rückert Lieder (Ich bin der Welt abhanden gekommen et Um Mitternacht), puis Das Lied von der Erde. Le deuxième concert a été enregistré par EMI et publié à l’exception d’ Um Mitternacht en un album ROX 165 à 171 de sept 78 tours (matrices CHAX 125 à 138) pour Das Lied von der Erde et un disque séparé LB45 (matrices CHA 744 & 745) pour le Rückert Lied.

N.B. :En 1939, Kullmann a modifié l’orthographe de son nom en Kullman.

Le blog 33+45=78 qui était spécialisé dans le report de 78 tours avec un haut niveau de qualité a proposé l’enregistrement de Das Lied von der Erde avec le contenu non monté des faces 78 tours. On constate que, pour assurer une continuité sans accroc des faces 78 tours pour les Lieder (I, II, IV et VI) qui occupent plus d’une face, il y a un recouvrement de quelques secondes d’une face à l’autre.

Les fichiers mis en ligne par le site 33+45=78 sont malheureusement devenus introuvables suite à la fermeture de ce site remarquable. Ils vous sont proposés à titre de bonus.

To celebrate the 25th Anniversary of the composer’s death on May 18, 1911, Bruno Walter conducted three concerts in Vienna.

The first one took place on May 22 in the studios of the Vienna Radio (RAVAG) with the Wiener Symphoniker and it was broadcast live. The program was comprised of the Lieder eines fahrenden Gesellen with Rosette Anday and of the Ninth Symphony:

The other two  concerts took place on May 23 and 24 at the Musikvereinsaal with the WPO, Charles Kullmann and Kerstin Thorborg, with a program consisting of two Rückert Lieder (Ich bin der Welt abhanden gekommen and Um Mitternacht), and then Das Lied von der Erde. The second concert was recorded by EMI and published (without Um Mitternacht) as an album ROX 165 to 171 of seven 78rpm records for Das Lied von der Erde (matrix n°: CHAX 125 to 138) and a separate disc LB45 (matrix n° CHA 744 &745) for the Rückert Lied. .

N.B. :In 1939, Kullmann changed the spelling of his name into Kullman.

The blog 33+45=78 which made a speciality of high quality transfers of 78rpm records proposed the recording of Das Lied von der Erde with the unedited content of the 78rpm sides. One notes that, in order to obtain the best possible continuity between the 78rpm sides for the Lieder (I, II, IV et VI) that require more than one side, there is an overlap of a few seconds between the sides.

The files uploaded by the blog 33+45=78 are no longer available since this remarkable site closed. We propose them as a bonus.

Kerstin Thorborg Orpheus Salzburg 1936

Charles Kullman Salzburg 1936

Catégories
Non classé

Münchinger – V – Haydn: Symphonies n° 96 & n°104 – WPO

Karl Münchinger Wiener Philharmoniker (WPO)

Wien Sofiensaal: 2-7 mai 1957

Prod: John Culshaw – Eng: James Brown

Source Bande/Tape LCL 80017 (4 pistes 19cm/s / 4 tracks 7.5 ips)

Voici deux symphonies de Haydn parmi les plus connues, que nous offrent les Wiener Philharmoniker à leur sommet sous la baguette de Münchinger, toujours pertinent dans ce répertoire.

Here are two of the most celebrated Haydn symphonies, performed by the Wiener Philharmoniker in top form, under the direction of Karl Münchinger, always relevant in this repertoire.

Catégories
Non classé

Furtwängler – II – Beethoven Symphonie n°4 Op.60 – WPO 1950

Wilhelm Furtwängler – Wiener Philharmoniker

Wien Musikvereinsaal – 25 & 30 Januar 1950

Prod: Walter Legge – Eng: Anthony Griffith

Source: EMI-Toshiba Angel WF-60005

Furtwängler a enregistré deux fois cette symphonie pour le disque, en 1950 et en 1952. On ne sait pas exactement pourquoi il a décidé de refaire cet enregistrement (1 et 2 décembre 1952). Toujours est-il que la nouvelle interprétation est nettement inférieure à la précédente, mais pour ses éditions internationales, c’est toujours l’enregistrement de 1952 qu’ EMI/HMV a utilisé, et il a fallu attendre le récent coffret Warner pour que la version de 1950 soit enfin de nouveau largement disponible, mais dans un son qui n’est guère satisfaisant en raison notamment d’une audible détérioration de la bande originale 76 cm/s.

La version de 1950 a tout d’abord été publiée sur 78 tours. En microsillon, il n’y a alors eu qu’une seule et unique édition, en France, sous la référence FALP 116 avec les numéros de matrice 2 XVH 13 et 14:

En juin 1953, la deuxième version a été publiée en microsillon sous la référence britannique ALP1059. En avril 1954, la référence FALP 116 a de manière surprenante été ré-utilisée pour la publication en France de la seconde version, avec cette fois les numéros de matrice 2 XVH 39 et 40:

C’est en 1980 au Japon (EMI-Toshiba WF-60005 sous le label Angel) et en Italie (EMI Italiana 3C 153 53800-5M), qu’ont été publiées les seules autres éditions officielles en microsillon de la version de 1950. Le disque japonais, dans un son superbe, constitue la meilleure source accessible à ce jour, car le microsillon italien est pratiquement introuvable et le CD TOCE-6180 publié ultérieurement par EMI au Japon n’atteint pas le même niveau de qualité.

Sur les étiquettes, on remarque qu’ EMI/Toshiba reprend les numéros de matrice 2 XVH 13 et 14, mais il s’agit en fait d’une nouvelle gravure pour l’édition de 1980.

____________

Furtwängler has commercially recorded this symphony twice, in 1950 and in 1952. It is not quite clear why he decided to make another recording thereof (1 and 2 December 1952). Be it as it may, the second recording is clearly less succesful than the first one, but, for its international editions, it was always the 1952 version which EMI/HMV used, and it was not until the recent Warner boxset that the 1950 version has at last been made widely available, but with a sound that is less than optimal, partly due to a noticeable deterioration of the 30 ips master tape.

The 1950 version was firstly published on 78 rpm records. There was then only a single LP edition, namely for France, with reference number FALP 116 and matrix numbers 2 XVH 13 et 14.

In June 1953, the second version was published in England as a LP with reference number ALP1059. In April 1954, reference number FALP 116 was surprisingly enough used again for the publication in France of the second version, but this time with matrix numbers 2 XVH 39 et 40.

In 1980 in Japan (EMI-Toshiba WF-60005 under the label Angel) and in Italy (EMI Italiana 3C 153 53800-5M), were published the only other official LP editions of the 1950 version. The Japanese LP, in superior sound, is the best now available source, since the EMI-Italiana LP is almost impossible to find and since the CD TOCE-6180 later published by EMI in Japan does quite reach the same quality level.

On the LP labels, EMI/Toshiba uses matrix numbers 2 XVH 13 and 14, but of course the matrixes have been newly cut for the 1980 edition.