Catégories
Non classé

Münchinger – IV – Mozart: Concerto pour Clarinette K622 (Alfred Prinz) & pour Flûte et Harpe K299 (Werner Tripp & Hubert Jelinek) WPO

Enregistré à Vienne à la Sofiensaal les 16 (K622) & 19-21 (K299) septembre 1962

Prod: Christopher Raeburn – Eng: James Brown

Avec trois solistes des Wiener Philharmoniker, voici, sous la baguette de Karl Münchinger, une version privilégiée de ces deux concertos.

Le clarinettiste Alfred Prinz (1930-2014), élève de Leopold Wlach (1902-1956), intègre en 1945 (à 15 ans!) l’orchestre du Wiener Staatsoper. En 1956, il succède à Leopold Wlach en tant que membre des Philharmoniker. Il est 1ère ou 2e clarinette de 1956 à 1964, et 1ère clarinette de 1964 à 1984, puis 2e clarinette jusqu’à sa retraite en 1995.

Le flûtiste Werner Tripp (1930-2003) quitte en 1955 l’orchestre de Graz pour intégrer l’orchestre du Wiener Staatsoper (2e flûte). Il devient membre des Philharmoniker en tant que flûte solo en 1961, poste qu’il conservera jusqu’à sa démission en 1977.

Le harpiste Hubert Jelinek (1909-1980) intègre le Staatsoper et les Philharmoniker en 1936, où il reste jusqu’à sa retraite en 1974.

N.B. L’orthographe admise est Jelinek plutôt que Jellinek.

With three soloists from the Wiener Philharmoniker (WPO), here is, with Karl Münchinger conducting, a privileged version of these two concertos.

Clarinettist Alfred Prinz (1930-2014), pupil of Leopold Wlach (1902-1956) joins in 1945 (at the age of fifteen!) the orchestra of the Wiener Staatsoper. In 1956, he succeds Leopold Wlach (1902-1956) as a member of the Philharmoniker. He is 1st or 2nd clarinet from 1956 to 1964, and 1st clarinet from 1964 to 1984, then 2nd clarinet until his retirement in 1995.

Flutist Werner Tripp (1930-2003) leaves in 1955 the Graz orchestra to join the orchestra of the Wiener Staatsoper (2nd flute). He becomes member of the Philharmoniker as solo flute in 1961, and remains at this post until his resignation in 1977.

Harpist Hubert Jelinek (1909-1980) joins the Staatsoper and the Philharmoniker in 1936, where he remains until his retirement in 1974.

N.B. The acccepted spelling is Jelinek rather than  Jellinek.

Catégories
Non classé

Cantelli – V – Ouvertures: Rossini ( Il Signor Bruschino; Cenerentola; Semiramide), Verdi (La Forza del Destino) & Wagner (Faust-Ouvertüre)

Meilleurs Vœux pour 2022 avec/ Best Wishes for 2022 with:

Rossini

Il Signor Bruschino – NYPO Carnegie Hall 29 mars 1953

Cenerentola – NBC SO Carnegie Hall 14 février 1954

Semiramide – BSO Boston Symphony Hall 31 janvier 1953

_____

Verdi La Forza del Destino NBC SO Carnegie Hall 2 février 1952

Wagner Faust-Ouvertüre NYPO Carnegie Hall 22 mars 1953

Voici pour débuter cette année cinq ouvertures interprétées avec trois orchestres (New York Philharmonic; NBC Symphony Orchestra; Boston Symphony Orchestra) pour lesquelles les interprétations de Cantelli se situent dans le droit fil de Toscanini. On notera cependant qu’il y a ici plus de respiration et de souplesse, et que l’enthousiasme y est celui de la jeunesse. Mais Toscanini lui-même ne disait-il pas de Cantelli que c’était lui quand il était jeune?

L’ouverture qu’il a le plus jouée était Semiramide, depuis le Festival d’Edimbourg 1950 (le 6 septembre) avec l’orchestre de la Scala: il en reste un bref extrait de 3’45 filmé en répétition à Usher Hall (pour un extrait d’une minute, cliquer ICI ), jusqu’à son tout dernier concert le 17 novembre 1956 à Novara avec ce même orchestre.

_____________

For the beginning of this New Year, here are five Overtures performed with three orchestras (New York Philharmonic; NBC Symphony Orchestra; Boston Symphony Orchestra) in which Cantelli’s performances are in line with Toscanini’s. There are, it is worth noting, more breathing and flexibility, and the enthusiasm is that of youth. But didn’t Toscanini himself say that Cantelli was like himself when he was young?

The Overture he performed most was Semiramide, since the 1950 Edinburgh Festival (September, 6) with the Scala Orchestra, of which remains a short  filmed 3’45 rehearsal excerpt shot in Usher Hall (click HERE for one minute thereof), until his very last concert on November, 17, 1956 in Novara, with the same orchestra.

Guido Cantelli: NYPO March 29, 1953 – BSO Jan. 30 & 31, 1953 – NYPO March 22, 1953

Catégories
Non classé

Boskovsky Ensemble – II

Œuvres de Haydn, Schubert, Lanner, Mayer, Stelzmüller et de J. Strauss Sr.

Boskovsky Ensemble (membres du WPO, sauf le pupitre de guitare):

Violon I : Willi Boskovsky (1908-1991) « Stimmführer » des violons I de 1934 à 1938, puis Konzertmeister de 1938 à 1970

Violin II : Wilhelm Hübner (1914-1996) « Stimmführer » des violons II de 1954 à 1964, « Vorgeiger » ensuite jusqu’en 1980 (retraite)

Violin III et Alto: Rudolf Streng (1915-1988) violon I de 1938 à 1959; alto solo de 1959 à 1980 (retraite)

Contrebasse: Otto Rühm (1906-1979) contrebasse solo de 1955 à 1971 (retraite)

Flûte: Josef Niedermayr (1900-1962) flûte solo de 1933 à 1962

Clarinette: Rudolf Jettel (1903-1981) clarinette solo de 1945 à 1968 (retraite)

Cors: Otto Nitsch (1906-1982) 2ème cor de 1941 à 1971; Roland Berger(1937) 3ème cor au Wiener Staatsoper (1955); cor solo de 1961 à 1984; de nouveau 3ème cor de 1984 à 1993 (retraite)

Guitare: Alois Pistor (Haydn Zingarese) ; Karl Scheit

01- Johann Strauss Sr. : Gitana Galopp Op.108 pour 2 violons, alto, contrebasse, flûte, clarinette et 2 cors

02- Johann Mayer: Schnofler Tanz’ pour 2 violons et guitare

03- Josef Haydn: Zingarese n°1, 6 & 8 pour 2 violons, guitare, contrebasse, flûte et clarinette

04- Franz Schubert: Danses Op.9 n° 18, 67, 77 & 127 pour 2 violons, alto et contrebasse

05- Johann Strauss Sr. : Annen Polka Op.137 pour 2 violons, alto, contrebasse, flûte, clarinette et 2 cors

06- Josef Lanner: Abendsterner Walzer Op.180 pour 3 violons et contrebasse

07- Johann Strauss Sr. : Hofball Tänze pour 3 violons et contrebasse

08- Vincenz Stelzmüller: Stelzmüller Tanz’ pour 2 violons et guitare

09- Johann Strauss Sr. : Seufzer Galopp Op.9 pour 2 violons, contrebasse, flûte, clarinette et 2 cors

10- Josef Lanner: Neue Wiener Ländler Op.1 pour 3 violons et contrebasse

11- Franz Schubert: Ecossaisen Op.49 pour 2 violons, alto, contrebasse, flûte, clarinette et 2 cors

12- Josef Haydn: Katherinen Tänze n° 4, 12, 6 & 8 pour 2 violons, alto, contrebasse, flûte, clarinette et 2 cors

L’enregistrement a été réalisé en 1961 dans la Festsaal du Casino de Baumgarten.

The recording was made in 1961 in the Festsaal of the Baumgarten Casino.

____________

La tradition des petits ensembles de musique populaire viennoise date de bien avant le très officiel concert du Nouvel An donné par les Wiener Philharmoniker (WPO). Avec le Boskovsky Ensemble, les membres du WPO nous prouvent qu’ils maîtrisaient parfaitement ce style.

Comme montre la photo ci-dessous qui date de 1927, cette tradition ne se limitait pas du tout à la musique viennoise. On remarque que, pour ce répertoire inhabituel, il a été fait appel à non pas un, mais deux chefs d’orchestre, choisis parmi les plus prestigieux, Franz Schalk et Richard Strauss!

Franz Schalk; Paul Stefan, flûte; Wilhelm Kienzl, percussion; Leo Slezak, banjo; Erich Wolfgang Korngold, violon; Wilhelm Furtwängler, piano; Richard Strauss (1927)

The tradition of small ensembles of Viennese popular music is much older than the very official New Year concert of the Wiener Philharmoniker (WPO). With the Boskovsky Ensemble, the members of the WPO prove that they perfectly mastered this style.

But as the above picture taken in 1927 shows, this tradition was not at all limited to Viennese music. Worth mentioning is that, for this unusual repertoire, there were not only one, but two conductors, chosen among the most prestigious, Franz Schalk and Richard Strauss!

____________

Boskovsky Ensemble (members of the WPO, except the guitar players):

Violin I : Willi Boskovsky (1908-1991) « Stimmführer » of violins I from 1934 to 1938, then Konzertmeister from 1938 to 1970

Violin II : Wilhelm Hübner (1914-1996) « Stimmführer » of violins II from 1954 to 1964, then « Vorgeiger » until 1980 (retirement)

Violin III and Viola: Rudolf Streng (1915-1988) violin I from 1938 to 1959; solo viola from 1959 to 1980 (retirement)

Double-bass: Otto Rühm (1906-1979) solo double-bass from 1955 to 1971 (retirement)

Flute: Josef Niedermayr (1900-1962) in the orchestra since 1921; solo flute from 1933 to 1962

Clarinet: Rudolf Jettel (1903-1981) solo clarinet from 1945 to 1968 (retirement)

Horns: Otto Nitsch (1906-1982) 2nd horn from 1941 to 1971; Roland Berger(1937) 3rd horn at the Wiener Staatsoper (1955); solo horn between 1961 and 1984; then again 3rd horn between 1984 and 1993 (retirement)

Guitar: Alois Pistor (Haydn Zingarese); Karl Scheit

Les liens de téléchargement sont dans le premier commentaire. The download links are in the first comment.

Catégories
Non classé

Cantelli – IV – Schumann: Symphony n°4 Op. 120 – 2 Versions Philharmonia 1953 – NYPO 1956

Guido Cantelli

I – Philharmonia Orchestra – London Kingsway Hall May 15 & 21, 1953

Manoug Parikian, violin

Concert du 11 mai 1953 (BBC Third Program)

Guido Cantelli Herbert Downes Arturo Toscanini Manoug Parikian

La Quatrième de Schumann: une des grandes interprétations de Guido Cantelli. Son enregistrement avec le Philharmonia, réalisé peu après un concert au Royal Albert Hall (et quasiment en même temps que celui de Furtwängler), est ici reproduit à partir d’un exemplaire en bon état de la bande commercialisée sous la référence HTB 401. Quant à la version en public avec le NYPO, elle matérialise la seule série de concerts où il l’a programmée avec cet orchestre, et aussi son ultime vision de cette œuvre, assez différente de celle avec le Philharmonia, mais tout aussi passionnante.

____________

Schumann Symphonie n°4 – Cantelli Concerts (* = concert radiodiffusé/broadcast concert):

Orchestra del Teatro alla Scala: 12/11/ 1954 (Brescia);   NBC SO: 29/11/1952*; NYPO: 15, 16, 18*, 24/3/1956;   BSO: 6, 7*/2/1953; WPO: 9/8/1953* (Salzburg);  Philharmonia: 11/5/1953* (CD ICAC 5143); 9/9/1954* Edinburgh (CD ICAC 5081)

____________

The Schumann Fourth: one of the great interpretations by Guido Cantelli. His recording with the Philharmonia, made soon after a concert at Royal Albert Hall (and almost at the same time as Furtwängler’s), is reproduced here from a copy in  good condition of the HTB 401 commercial tape. As to the live version with the NYPO, it materializes the only concert week when he performed it with this orchestra, and also his last vision of this work, rather different from the one with the Philharmonia, but as thrilling.

II – NYPO New York Carnegie Hall – March 18, 1956

John Corigliano, violin

John Corigliano Guido Cantelli

Les liens de téléchargement sont dans le premier commentaire. The download links are in the first comment.

Catégories
Non classé

Walter – II – Mahler: Symphonie n°4 – NYPO – Seefried

New York Philharmonic – Bruno Walter – Irmgard Seefried, soprano

Carnegie Hall – 4 janvier 1953

Irmgard Seefried a chanté pour la première fois avec Bruno Walter au Festival de Salzburg 1950, les 23 et 24 août, avec au programme cette même Quatrième Symphonie qu’elle a aussi donnée sous sa direction au Festival d’Edinburgh le 22 août 1951 lors de son tout premier concert avec le NYPO. Sa première apparition à New York a été un récital à Town Hall le 9 décembre 1951 avec Paul Ulanowsky, lors de sa première tournée américaine.

Le concert radiodiffusé du dimanche 4 janvier ne comportait pas les mêmes œuvres que les deux précédents, donnés les 1er et 2 janvier* qui proposaient quatre Lieder avec orchestre de Mahler (Ich bin der Welt abhanden gekommen, Wo die schönen Trompeten blasen, Ich atmet’ einen linden Duft, Wer hat dies Liedlein erdacht), des premières pour le NYPO, dont on n’a hélas pas l’enregistrement, ce qui est d’autant plus regrettable que ce sont les seuls concerts où Seefried et Walter les ont programmées:

* le concert du 3 janvier 1953 a été dirigé par Franco Autori avec un tout autre programme (Debussy Cathédrale Engloutie, Beethoven Concerto n°5 Eugene Istomin, Sibelius Symphonie n°2).

§§§§§

Seefried a déclaré en 1982 dans une interview: « J‘ai appris de Bruno Walter le style de Mahler. Il m’a dit que Mahler était quelqu’un de très sérieux et de très strict, qu’il fallait le chanter de manière claire et classique, et que pour le Final de la Quatrième, je devais avoir le sentiment dêtre un petit ange chérubin avec une petite trompette, alors que la plupart des sopranos le font comme une petite berceuse ».

Il reste à expliquer pourquoi, lors du concert du dimanche, la Symphonie n° 35 « Haffner » de Mozart (17′) a été jouée au lieu des quatre mélodies de Mahler (durée totale 15′) qui auraient été le choix logique. L’explication est qu’une séance d’enregistrement était programmée le lundi 5 janvier, dans les Studios Columbia avec la Symphonie « Haffner » et …… « Siegfried Idyll » de Wagner. Il n’est guère étonnant qu’au vu de la charge de travail de l’orchestre en ce début d’année, la séance du 5 janvier ait été peu productive et que l’essentiel de ce qui a été publié provienne de la séance supplémentaire programmée à la hâte le 16 janvier (Mozart Symphonie n°35: 16 janvier; Wagner Siegfried Idyll: 5 & 16 janvier), organisée alors même que l’orchestre donnait ce jour-là en début d’après-midi un concert sous la direction de George Szell.

____________

Irmgard Seefried sang for the first time with Bruno Walter at the 1950 Salzburg Festival, on August 23 and 24, and it was this Fourth Symphony which she also sang under his direction at the Edinburgh Festival on August 22, 1951 for her very first concert with the NYPO. During her first US tour, she was heard at a Town Hall recital with Paul Ulanowsky on December 9, 1951,  and this was the first time she sang in New York.

The Sunday January 4 broadcast was not comprised of the same works as the two other ones on January 1 and 2* which proposed four Mahler orchestral Lieder (Ich bin der Welt abhanden gekommen, Wo die schönen Trompeten blasen, Ich atmet’ einen linden Duft, Wer hat dies Liedlein erdacht), first performances with the NYPO, and there is unfortunately no recording thereof, which is all the more regrettable since these were the only concerts at which Seefried and Walter performed them.

* the January 3, 1953 concert was conducted by Franco Autori with an entirely different program (Debussy Cathédrale Engloutie, Beethoven Concerto n°5 Eugene Istomin, Sibelius Symphonie n°2).

§§§§§

In a 1982 interview, Seefried declared: « I learned the style of Mahler from Bruno Walter. He told me that Mahler was somebody very serious, very strict, that he had to be sung in a clear and classical way, and that for the Final movement of the Fourth, I was to have the feeling of being a tiny Cherubino angel with a tiny trumpet, whereas most sopranos do it as a little lullaby« .

There remains to explain why, at the Sunday broadcast concert, Mozart’s Symphony n° 35 « Haffner » (17′) has been played instead of the four Mahler Lieder (total timing:15′) which would have been the logical choice,. The reason was that a recording session had been scheduled on Monday January 5) at the Columbia Studios with the « Haffner » Symphony and…… Wagner’s « Siegfried Idyll ». Small wonder that, in view of the orchesta’s workload on this first week of 1953, the January 5 session had not been very successful, and that the major part of what has been published came from the hastily organized additional session on January 16 (Mozart Symphony n°35: January 16; Wagner Siegfried Idyll: January 5 & 16) scheduled although the orchestra was giving that very day an afternoon  concert with George Szell.

Les liens de téléchargement sont dans le premier commentaire. The download links are in the first comment.