Catégories
Non classé

Emil Guilels – Membres du Quatuor Beethoven – Brahms Quatuor avec piano Op. 25 (enregistré en 1947)

English Translation (downloadable pdf file): click here

Emil Guilels (1916-1985), piano;

Dmitry Tsyganov (1903-1992), violon, Vadim Borisovsky (1900-1972), alto

Sergei Shirinsky (1903-1974), violoncelle

Enregistré les 8&9 octobre 1947

Emil Guilels en 1947

De gauche à droite: Vassily Shirinsky, Sergei Shirinsky, Vadim Borisovsky et Dmitry Tsyganov en 1946

En 1923, Dmitry Tsyganov (violon I), Vassily Shirinsky (violon II), Vadim Borisovsky (alto) et Sergei Shirinsky (violoncelle) fondent le Quatuor du Conservatoire de Moscou, qui prendra en 1931 le nom de Quatuor Beethoven.

La composition du quatuor reste la même jusqu’en 1964, lorsque Vadim Borisovsky est remplacé par son élève Fedor Druzhinin. En 1965, Vassily Shirinsky (1901-1965) décède et est remplacé par Nikolai Zabavnikov1. En 1974, son demi-frère Sergei Shirinsky (1903-1974) décède à son tour et Evgeny Altman le remplace. En 1977, Dmitry Tsyganov, dernier des membres fondateurs en activité se retire et Oleg Krusa prend sa place jusqu’à la dissolution du quatuor en 1987.

Cet ensemble, un des plus importants du XXème siècle, n’a pas, et de loin, une réputation à la hauteur de son niveau instrumental transcendant et surtout de sa personnalité musicale hors du commun, à l’image du dynamisme inépuisable de son premier violon.

Bien sûr, il est connu en tant qu’interprète des quatuors de Chostakovitch: il a donné les Première des quatuors n°2 à 14, et a enregistré l’intégrale des quinze quatuors.

Cependant, son répertoire comprenait pas moins de 600 œuvres, dont bien sûr celles de Beethoven.

Son intégrale tardive (1969-1971), mais cependant superbe, des quatuors de Beethoven a été rééditée l’an dernier par Melodiya, sans que la critique française le remarque.

Un grand nombre d’enregistrements, notamment la quasi-totalité de ceux réalisés par le quatuor dans sa formation d’origine, est aujourd’hui indisponible dans le circuit commercial. Le site qui lui est consacré a mis en ligne un certain nombre de ces documents, accessibles par ce lien.

Il y a deux enregistrements de l’Opus 25 de Brahms par ces interprètes. Melodiya a réédité la version de 1959 dans un coffret intitulé « Emil Gilels in Ensembles ». L’interprétation, nettement plus rapide, est moins réussie.

La version de 1947 est bien enregistrée et l’interprétation, chaleureuse, est parfaitement dans le style brahmsien.

Ceci est la première publication (Volume I) d’une série consacrée aux gravures du Quatuor Beethoven dans sa formation d’origine.

1 Après le décès de Vassily Shirinsky, Chostakovitch a fait savoir qu’il voulait absolument que le quatuor continue à exister, car il avait acquis le statut d’une institution nationale. Il écrivît son Onzième Quatuor à la mémoire du violoniste.

Les liens de téléchargement sont dans le premier commentaire. The download links are in the first comment.