Catégories
Non classé

Oïstrakh Beethoven – I – Sonates violon-piano n° 1, 3, 4 & 5 Yampolsky Goldenweiser Oborin

Sonate n°1 Op.12 n°1: Vladimir Yampolsky, piano (Prague 26 avril 1954) Supraphon ALPV 244

Sonate n°3 Op.12 n°3: Vladimir Yampolsky, piano (Bruxelles 19 &20 mai 1955) Angel 35331

Sonate n°4 Op.23: Alexander Goldenweiser, piano (Moscou 17 avril 1950) Akkord D-07893

Sonate n°5 Op.24: Lev Oborin, piano (Moscou 1950) Akkord D-07894

Lev Oborin, Alexander Goldenweiser & Vladimir Yampolsky

David Oïstrakh, né à Odessa (Ukraine) en 1908 et décédé à Amsterdam (Pays-Bas) en 1974, a enregistré à Paris en mai-juin 1962 avec le pianiste Lev Oborin (1907-1974) une célèbre intégrale des Sonates violon-piano de Beethoven après les avoir données en concert à la Salle Pleyel. Cet ensemble a fait l’objet de nombreuses rééditions à tel point que l’on a quasiment oublié l’existence de disques antérieurs. Aussi bien ces enregistrements de studio que les enregistrements des concerts (publiés par Doremi) montrent que ces interprétations sont en retrait par rapport aux enregistrements précédents d’Oïstrakh de huit de ces sonates réalisés entre 1949 et 1955 avec au piano Vladimir Yampolsky (1905-1965) pour les sonates n°1 et 3, Alexander Goldenweiser (1875-1961) pour la sonate n°4 et Lev Oborin (1907-1974) pour les cinq autres (n°5, 7 , 8, 9 et 10).

Si quatre d’entre elles (n°4, 5, 7 et 8) ont été enregistrées à Moscou, les quatre autres (n°1, 3, 9 et 10) l’ont été respectivement à Prague (pour Supraphon), à Bruxelles (pour EMI), à Paris (pour Le Chant du Monde) et à New-York (pour Columbia), et cette multiplicité d’éditeurs n’a pas permis une publication globale de cette quasi-intégrale.

Or, en dépit de la présence de trois pianistes différents et d’une dispersion des dates ainsi que des lieux et donc aussi des équipes d’enregistrement, on constate une grande homogénéité entre ces interprétations, ce qui signe l’indépendance d’esprit de David Oïstrakh. Nous vous les proposons en trois groupes à partir des microsillons d’origine.

____________

David Oïstrakh, born in Odessa (Ukraine) in 1908 and deceased in Amsterdam (Netherland) in 1974, has recorded in Paris in May-June 1962 with pianist Lev Oborin (1907-1974) a well-known complete version of Beethoven’s violin-piano Sonatas shortly after a series of concerts at Salle Pleyel. It has been re-issued many times so that the very existence of earlier recordings has been almost forgotten. The studio recordings as well as the concert performances (released by Doremi) show that these are much less convincing that the earlier Oïstrakh recordings of eight of the sonatas made between 1949 and 1955 with pianists Vladimir Yampolsky (1905-1965) for sonatas n°1 and 3, Alexander Goldenweiser (1875-1961) for sonata n°4 and Lev Oborin (1907-1974) for the other five (n°5, 7 , 8, 9 and 10).

If four of them (n°4, 5, 7 and 8) were recorded in Moscow, the other four (n°1, 3, 9 and 10) were made in Prag (for Supraphon), in Brussels (for EMI), in Paris (for Le Chant du Monde) and in New-York (for Columbia), and this multiplicity of editors did not permit an overall re-issue of this fast complete series.

In spite of three different pianists and of a dispersion of the dates as well as of the recording countries and for that matter also of the recording teams, there is a great homogeneity in the performances which accounts for David Oïstrakh’s independent mind. We propose them in three groups from the original LPs.

David Oïstrakh & Vladimir Yampolsky

2 réponses sur « Oïstrakh Beethoven – I – Sonates violon-piano n° 1, 3, 4 & 5 Yampolsky Goldenweiser Oborin »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.